Passer au contenu principal

Biographies des bénéficiaires de nomination

Conseil du premier ministre pour l’égalité des chances

JAMIL JIVANI

Jamil Jivani Né et élevé dans la région de Toronto, Jamil Jivani est avocat et auteur reconnu. En qualité de conseiller du premier ministre de l’Ontario et d’entrepreneur social chevronné, Jamil s’est fait un point d’honneur à aider ceux qui ont été oubliés et laissés de côté dans notre pays. S’inspirant de son propre parcours exceptionnel, d’étudiant du secondaire soi-disant illettré à avocat de l’Ivy League, Jamil apporte aux médias canadiens une voix authentique et réelle.

CALEB PICHE-LAROCQUE

Caleb Piche-LaRocque est né à Sudbury, en Ontario, le 21 février 2000. Il est diplômé de l’École Secondaire Macdonald-Cartier depuis 2018. Il est devenu malvoyant en 2018. Ce problème de santé a certes changé sa vie, mais n’a affecté ni ses ambitions ni sa motivation. Avant sa déficience visuelle, Caleb était bénévole pour des projets environnementaux et des programmes de petits déjeuners à l’école, et il aidait des équipes de hockey. Il est inscrit au programme d’économie et d’administration des affaires de l’Université Laurentienne. Il donne toujours de son temps pour des projets qui lui tiennent à cœur. Il a récemment été sélectionné pour siéger au Conseil national des jeunes de l’Institut national canadien pour les aveugles (INCA) et du Conseil des affaires de l’Université Laurentienne.

AGAPI GESSESSE

Agapi Gessesse est une agente de changement puissante, influente et intrépide. Née à Toronto et élevée dans cette ville par une mère réfugiée éthiopienne, Agapi tire son sens de l’engagement en développement communautaire de son expérience vécue, qui l’a ensuite poussée à obtenir son diplôme en justice sociale. Agapi a captivé des auditoires sur des scènes et lors de conférences locales et nationales, notamment la Conférence nationale sur le logement, l’Association des professionnels en philanthropie (APP; Association of Fundraising Professionnals, AFP) et les dîners-causeries Five Good Ideas de Maytree. Ses exposés et ses écrits portent sur des sujets tels que la diversité et l’inclusion, le perfectionnement de la main-d’œuvre et la mobilisation des jeunes. Agapi est présentement directrice générale du Careers Education Empowerment Centre for Young Black Professionals. Depuis plus de dix ans, Agapi s’emploie à améliorer la vie des jeunes marginalisés en association avec la Toronto Community Housing Corporation (TCHC) et Centraide du Grand Toronto, de même qu’en qualité de directrice générale de POV 3rd Street. Ses rôles et ses mandats comprennent ceux de spécialiste du financement, gestionnaire d’entreprise sociale et coordonnatrice de programme de leadership des jeunes. Les réalisations et les actions concrètes d’Agapi continuent de se multiplier.

AINSWORTH MORGAN

Ainsworth Morgan a été joueur de football professionnel, notamment avec les Argonauts de Toronto, avant de se lancer dans une carrière en éducation, puis a obtenu un baccalauréat et une maîtrise à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario. Auparavant, il avait obtenu un baccalauréat ès sciences en criminologie à l’Université de Tolède avant d’entrer à la Ligue canadienne de football. Une fois obtenu son baccalauréat en éducation, Ainsworth est retourné dans le quartier Regent Park, où il avait passé son enfance. C’est à Regent Park qu’il a commencé sa carrière en éducation comme enseignant au Toronto District School Board (TDSB), en septembre 1999. Faciliter l’équité de l’accès à l’éducation est au cœur de l’approche pédagogique d’Ainsworth Morgan. C’est dans cet esprit qu’il a accepté un détachement en tant que coordonnateur des études du programme Pathways To Education de Regent Park – une organisation caritative créée pour réduire la pauvreté et améliorer l’accès à l’éducation postsecondaire des jeunes défavorisés du Canada. En 2012, Ainsworth a été cofondateur de la 100 Strong Foundation, un groupe de mentorat et de défense des intérêts des jeunes Noirs âgés de 11 à 14 ans. Il siège présentement au conseil d’administration de White Ribbon Canada, un organisme qui mobilise les hommes et les garçons dans la prévention de la violence sexiste par la promotion de l’équité et la transformation des normes sociales, un poste qu’il occupe depuis septembre 2017. Dans la continuité des services qu’il rend à la collectivité, Ainsworth a été nommé à la Commission de services policiers de Toronto en janvier 2020. Éducateur, mentor et organisateur communautaire dévoué depuis 20 ans, Ainsworth est engagé auprès des élèves et des familles, tant dans la salle de classe qu’à l’extérieur. Il est actuellement directeur d’école pour le TDSB.

CHRISTINA DIMARIA

Leanne Nicolle, créatrice d’idées, défenseure de l’humanité et innovatrice sociale ouverte sur le monde, a laissé sa carrière de directrice du marketing dans le secteur privé pour consacrer sa vie à aider les filles partout dans le monde et à mettre sur pied des initiatives à impact social. Mme Nicolle est passionnée par le développement humain et a travaillé dans l’espace social pour l’UNICEF, Plan Canada et comme fondatrice de girl !mpact (Parce que je suis une fille). Mme Nicolle a poursuivi sa carrière dans le milieu social à titre de directrice générale de la Fondation olympique canadienne. Elle a joué un rôle clé dans la création de programmes favorisant l’accès aux sports de haut niveau pour les membres de communautés marginalisées. Son programme, le Camp des recrues RBC, offre une plateforme pour la recherche des meilleurs athlètes canadiens de grand potentiel. À l’heure actuelle, Mme Nicolle est présidente-directrice générale des Grands Frères Grandes Sœurs de Toronto, où elle s’épanouit dans son rôle de leader et de mentore. Cet organisme se consacre pleinement à donner aux enfants et aux jeunes les moyens de réaliser leur potentiel et de briser le cycle de la pauvreté grâce à des liens intergénérationnels. Elle est mentore résidente à l’Université Ryerson de Toronto où elle apporte son expertise et son expérience en ce qui a trait au leadership inclusif, à l’éthique et aux valeurs, et aux femmes à des postes de direction dans le cadre du programme de maîtrise en administration de l’École de gestion Ted Rogers. Mme Nicolle est membre du conseil d’administration de l’Association canadienne de soccer et de Femmes et sport au Canada. En outre, elle agit à titre de mentore bénévole auprès des familles de la Fondation Sashbear afin d’aider leurs êtres chers touchés par des problèmes de santé mentale.

DANYEL BARNSWELL

Danyel Barnswell est un promoteur immobilier qui a été propriétaire d’entreprises prospères tout au long de ses années de formation. Son appétit précoce pour l’entrepreneuriat et ses études à la Sprott School of Business de l’Université de Carleton l’ont fait se rendre compte que le monde des affaires était le milieu où ses dons allaient s’épanouir. Le fait de posséder et d’exploiter un portefeuille diversifié d’entreprises et d’investissements, notamment dans les secteurs de l’automobile, de la finance, de l’immobilier et des programmes communautaires, a appris à Danyel que la gestion simultanée de plusieurs entreprises peut rapporter d’énormes dividendes. Quand Danyel n’est pas en train de négocier des transactions immobilières, il donne généreusement de son temps à son programme de développement du leadership chez les jeunes – K.I.N.G.S DREAM – afin que d’autres comme lui puissent avoir l’inspiration et l’autonomie nécessaires pour changer les choses.

HENRY WALL

Henry Wall, directeur général de l’administration, Conseil des services du district de Kenora Henry est un leader pragmatique qui possède une expertise de treize ans dans le monde municipal, dont cinq en tant que trésorier et directeur des finances de la municipalité de Sioux Lookout. Il est directeur général de l’administration du Conseil des services du district de Kenora depuis novembre 2014. Il a fait ses preuves à la direction de divers groupes de personnes et de leaders communautaires pour l’élaboration de programmes et de services humains, sanitaires et communautaires nouveaux, novateurs et efficaces. Le fait de vivre dans le Nord-Ouest de l’Ontario depuis treize ans lui a fait grandement apprécier la beauté et la diversité des communautés rurales et éloignées, et mieux comprendre les difficultés uniques, tant financières que culturelles, auxquelles elles sont confrontées. Ce fut aussi pour lui l’occasion d’en acquérir une connaissance et une compréhension supérieures en développant et en favorisant des relations et des partenariats avec les communautés des Premières Nations et les organisations autochtones pour la création de collectivités plus aidantes et inclusives.

JANE KOVARIKOVA

Jane Kovarikova, une défenseure des droits de l’enfant, a grandi en famille d’accueil à partir de l’âge de six ans et a commencé à vivre de façon autonome à 16 ans. Sa compréhension des circonstances particulières et des défis auxquels sont confrontés les jeunes pris en charge lui a inspiré son engagement universitaire et professionnel à améliorer les résultats pour les jeunes. Elle a obtenu un baccalauréat ès arts spécialisé en psychologie de l’Université Laurentienne et une maîtrise en droits de la personne de la London School of Economics. En tant que membre du personnel politique à l’Assemblée législative de l’Ontario, elle a joué un rôle déterminant dans l’élaboration d’une législation qui réduit l’itinérance chez les jeunes aujourd’hui. Influencée par ces expériences, Kovarikova a fondé le Child Welfare PAC Canada en 2017. Cet organisme sans but lucratif se concentre sur la réalisation de changements systémiques – politiques et lois – qui favorisent la réussite des jeunes après qu’ils aient été élevés à la charge de l’État. À l’heure actuelle, Kovarikova est présidente du conseil d’administration de Connexions familiales de Simcoe-Muskoka, une agence de protection de l'enfance régionale. Elle est également étudiante au doctorat et chargée de cours au Département de science politique de l’Université Western.

JAREL COCKBURN

Jarel Cockburn est vice-président de la Stratégie à l’Athlete Institute. Il a fait ses études à l’Université de Columbia à New York, où il a obtenu un baccalauréat ès arts en informatique. M. Cockburn a occupé des postes de direction au sein d’entreprises dans différents secteurs, tels que les finances, la logistique, les technologies, l’investissement en capital ainsi que les sports et le divertissement. M. Cockburn a également été conseiller stratégique auprès de particuliers très fortunés, de sociétés à but lucratif, d’organismes sans but lucratif et d’organismes de bienfaisance, offrant des conseils et des orientations sur une vaste gamme de sujets tels que la philanthropie, l’innovation, la croissance, les ressources humaines, les données, l’analytique et les ventes.

JASON OTTEY

Jason Ottey est directeur des communications et des relations avec le gouvernement pour la section locale 183 de la Labourer’s International Union of North America (LiUNA), où il donne à tous les paliers de gouvernement des conseils d’orientation, de défense des intérêts et de stratégie sur des questions liées au secteur de la construction. Avant de se joindre à la section locale 183 de la LiUNA, Jason a été directeur des recherches et des politiques au Residential Construction Council of Ontario (RESCON), où il a représenté les intérêts des constructeurs de maisons uni- et plurifamiliales de la RGT. Il est titulaire d’une maîtrise ès arts en science politique de l’Université McMaster et d’une maîtrise en relations industrielles de l’Université de Toronto.

LEANNE NICOLLE

Leanne Nicolle, créatrice d’idées, défenseure de l’humanité et innovatrice sociale ouverte sur le monde, a laissé sa carrière de directrice du marketing dans le secteur privé pour consacrer sa vie à aider les filles partout dans le monde et à mettre sur pied des initiatives à impact social. Mme Nicolle est passionnée par le développement humain et a travaillé dans l’espace social pour l’UNICEF, Plan Canada et comme fondatrice de girl !mpact (Parce que je suis une fille). Mme Nicolle a poursuivi sa carrière dans le milieu social à titre de directrice générale de la Fondation olympique canadienne. Elle a joué un rôle clé dans la création de programmes favorisant l’accès aux sports de haut niveau pour les membres de communautés marginalisées. Son programme, le Camp des recrues RBC, offre une plateforme pour la recherche des meilleurs athlètes canadiens de grand potentiel. À l’heure actuelle, Mme Nicolle est présidente-directrice générale des Grands Frères Grandes Sœurs de Toronto, où elle s’épanouit dans son rôle de leader et de mentore. Cet organisme se consacre pleinement à donner aux enfants et aux jeunes les moyens de réaliser leur potentiel et de briser le cycle de la pauvreté grâce à des liens intergénérationnels. Elle est mentore résidente à l’Université Ryerson de Toronto où elle apporte son expertise et son expérience en ce qui a trait au leadership inclusif, à l’éthique et aux valeurs, et aux femmes à des postes de direction dans le cadre du programme de maîtrise en administration de l’École de gestion Ted Rogers. Mme Nicolle est membre du conseil d’administration de l’Association canadienne de soccer et de Femmes et sport au Canada. En outre, elle agit à titre de mentore bénévole auprès des familles de la Fondation Sashbear afin d’aider leurs êtres chers touchés par des problèmes de santé mentale.

MICHAEL MCDONALD

Michael est né et a grandi dans le Nord de l’Ontario. Après avoir obtenu son diplôme avec distinction de l’Université de Toronto, Michael a obtenu la désignation de comptable professionnel agréé en 2020. Michael est un diplômé postsecondaire de première génération dont la passion est de voir les jeunes se servir de l’éducation pour améliorer leurs perspectives de carrière. Défenseur de l’implication communautaire, Michael est trésorier de la pente de ski de sa région et bénévole actif auprès du Club Lions de sa localité.

MICHELLE EATON

Spécialiste des communications et des affaires publiques depuis près de 15 ans, Michelle Eaton s’est jointe à l’équipe de la Chambre de commerce de l’Ontario en 2018 à titre de vice-présidente des communications et des relations avec le gouvernement. Michelle possède une vaste expérience en leadership dans les secteurs tant public que privé. Elle a apporté une orientation stratégique, une vision et des conseils en stratégie de la communication et des affaires publiques aux cadres de multinationales Fortune 500 ainsi qu’à des ministres fédéraux de premier plan. Elle est également présidente de la Fédération canadienne des contribuables. Michelle est titulaire d’un baccalauréat (avec distinction) en sciences politiques et en français de l’Université Western ainsi que d’une maîtrise en administration des affaires pour cadres de la Richard Ivey School of Business. Née et élevée sur une ferme du Sud-Ouest de l’Ontario, elle a aussi une connaissance intime des besoins et des enjeux propres aux régions rurales et aux petites villes de la province. Michelle réside actuellement à Toronto avec son mari, Thor.

MOHAMED FIRIN

Mohamed Firin a travaillé avec diverses organisations en Ontario telles que la Somali Youth Association of Toronto (SOYAT) et le Centre for Resilience and Social Development, anciennement connu sous le nom de Canadian Friends of Somalia. Il a travaillé bénévolement comme organisateur communautaire à Etobicoke en étroite collaboration avec des membres de la communauté et des coalitions pour aider les jeunes de la RGT. Mohamed œuvre auprès de sa communauté depuis 13 ans. Il en est un défenseur et c’est pour lui une passion de participer au changement qu’il aimerait voir s’y produire.

NATION CHEONG

Depuis plus de 20 ans, Nation Cheon consacre son temps, professionnellement et personnellement, à des stratégies de développement communautaire en particulier pour les personnes sans domicile fixe et le bien-être des jeunes dans la RGT. Reconnu pour son intégrité, son écoute attentive et sa capacité à concilier des points de vue divers, Nation est un leader organisationnel, un partenaire stratégique et un animateur communautaire respecté de même qu’un artiste et un enseignant. Il a commencé son service à la communauté dans les quartiers est du centre-ville de Toronto en mettant en œuvre des stratégies pour les jeunes Noirs et autres jeunes racialisés ainsi que pour les hommes sans-abri ayant des problèmes de santé mentale et de dépendance à la drogue. Il est ensuite devenu directeur de Community Engagement and Grants (engagement communautaire et subventions) et a contribué à la direction du Fonds Action Jeunesse (FAJ), qui représente un investissement de 46,6 millions de dollars dans des initiatives menées par des jeunes dans les communautés périurbaines de Toronto. Le travail a porté principalement sur les besoins des jeunes Noirs et d’autres jeunes racialisés et a conduit à un investissement dans 111 initiatives dans les banlieues, dont 17 existantes. En tant que vice-président, débouchés communautaires et mobilisation, à Centraide, Nation supervise actuellement les stratégies de Centraide relatives à la recherche, aux politiques publiques et aux affaires publiques, le cadre de collaboration avec les Autochtones et l’avancement des stratégies d’emploi et de formation liées aux infrastructures dans la RGT. Son rôle consiste à tisser des liens entre le gouvernement provincial et l’administration municipale, les partenaires du secteur privé et les organismes de services communautaires afin de planifier et de construire collectivement de meilleures communautés.

SAGNI KUMA

Sagni Kuma est née à Ottawa et réside aussi dans cette ville. Elle a été conseillère étudiante du Conseil scolaire catholique d’Ottawa. Elle a participé à de nombreuses activités parascolaires – dont elle a dirigé certaines – tout au long de ses études secondaires. Elle a commencé à travailler en 2019 comme ambassadrice des jeunes pour Les enfants d’abord Canada. La même année, elle a effectué dans le cadre d’un programme coopératif un stage auprès de l’Association canadienne pour les Nations Unies, où elle a aidé à conceptualiser des méthodes de sensibilisation et d’engagement civique pour les jeunes de la région avoisinante. D’autres formes de bénévolat communautaire auxquelles Sagni a participé comprennent cinq ans de formation au leadership avec les Cadets royaux de l’Armée canadienne, six années de travail volontaire avec le ministère des Services à l’enfance et un projet de recherche d’un mois sur une approche participative pour l’initiative de « transfusion de plaquettes » de l’International Collaboration for Transfusion Medicine Guidelines (ICTMG). Sagni a remporté à deux reprises ???le Director of Education Award for Academic Perseverance (prix de persévérance scolaire du directeur dl’enseignement) de même que le Director of Education Graduate Award (prix de réussite scolaire du directeur de l’enseignement) ??? de son conseil scolaire, le Youth Achievement Award (prix réalisation jeunesse) de la Global Community Alliance et le Prix international du Duc d’Édimbourg – Bronze. Elle commence la première année d’un programme de baccalauréat en sciences médicales à l’Université Western en septembre 2020 dans le but de se spécialiser en épidémiologie, avec une mineure en sciences politiques.

SUZANNE BRANT

Suzanne apporte un leadership, une vision et de l’innovation à l’éducation postsecondaire autochtone à l’Institut de technologie des Premières nations. Elle est membre du clan de l’ours et membre des Mohawks de la baie de Quinte, dans le territoire mohawk de Tyendinaga, situé le long des rives de la magnifique baie de Quinte. Elle est titulaire d’une maîtrise de l’Université York en études environnementales avec spécialisation dans l’élaboration de programmes postsecondaires autochtones. Suzanne a obtenu un diplôme de clinicienne en médicine intégrée de l’Institute of Integrated Medicine. Suzanne est membre actuelle et fondatrice de l’organisme Honouring Indigenous Peoples, HIP (Understanding the Past, Moving Forward Together), une initiative de Rotary International, ainsi que membre de comité du groupe de travail environnemental Haudenosaunee. Suzanne est ancienne membre de conseil du consortium des instituts autochtones (vice présidente), du conseil des gouverneurs du Collège St-Lawrence, de Prevent Cancer Now (conseil national), ainsi que membre de l’Union Saint-Laurent, Grands Lacs (organisme binational) et membre fondatrice du conseil de la radio CKWE de Tyendinaga. Elle est ancienne membre de comité du plan d’assainissement de la baie de Quinte, du comité consultatif de l’environnement – Mohawks de baie de Quinte, et du comité consultatif sur la santé – Mohawks de la baie de Quinte Suzanne est lauréate du prix Bryden Alumni « Tentanda Via » de 2019 de l’Université York, remis à un diplômé qui a connu du succès et fait preuve d’un leadership innovateur, non conventionnel et audacieux, incarnant la devise l’Université : Tentanda Via, qui signifie « le chemin doit être essayé ». Suzanne est fermement attachée à la langue, à la culture et aux traditions autochtones. Elle est une artiste plasticienne et photographe accomplie qui a exposé ses œuvres au centre culturel Woodland, à Brantford, et à Gallery 121, à Belleville. Elle est jardinière chevronnée et se spécialise dans les plantes médicinales et les systèmes alimentaires traditionnels. Suzanne a quatre merveilleux enfants et deux belles petites-filles.

TAYLOR LINDSAY-NOEL

Âgée de 26 ans, Taylor Lindsay-Noel est une entrepreneure de Toronto, en Ontario. Il y a 12 ans, Taylor était une gymnaste qui représentait le Canada au niveau national. En 2008, alors qu’elle suivait les dures directives de son entraîneur, elle a subi un très grave accident qui l’a immédiatement laissée paralysée pour la vie à partir du cou. Depuis, Taylor a persévéré dans l’adversité et a obtenu un baccalauréat ès arts spécialisé en radio et télévision de l’Université Ryerson. Elle est actuellement à la fois conférencière motivatrice, animatrice de balado, défenseure des personnes handicapées et propriétaire de Cup of Té Luxury Loose Leaf Teas.

WINTER DAWN LIPSCOMBE

Winter Dawn Lipscombe est une membre de la Première Nation de Wauzhushk Onigum, dans le Nord-Ouest de l’Ontario. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts (avec distinction) en relations internationales et en économie de l’Université Mount Allison. Elle a été sélectionnée traditionnellement comme membre du Treaty #3 Youth Executive Council, où elle est responsable du portefeuille économique; elle est également membre, pour un mandat, de l’Ontario First Nations Young People’s Council. Pendant ses études de premier cycle, les recherches de Winter Dawn ont porté principalement sur les populations autochtones du monde entier et elle a étudié les dimensions santé et économie au sein de ces populations. Elle se passionne pour le développement communautaire et les conséquences des politiques sur les populations autochtones.