Passer au contenu principal

Fiducie pour la conservation des espèces en peril (Agence pour l'action en matière de conservation des espèces)

Ministère
Ministère De L’Environnement, De La Protection De La Nature Et Des Parcs
Antécédents
Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition, L.O. 2007, par. 20.4 (opens a new window)
Fonction

La nouvelle Agence pour l’action en matière de conservation des espèces (AACE) est un organisme provincial qui devra administrer le Fonds pour la conservation des espèces en péril (le Fonds). Protéger les espèces en péril et assurer une surveillance environnementale rigoureuse constituent une priorité pour l’Ontario. Nous avons créé l’AACE dans le cadre de nos efforts continus pour rendre le Programme de protection des espèces en péril plus efficace. Par le biais de son conseil d’administration, l’AACE aura l’expertise nécessaire pour investir dans des actions stratégiques, à grande échelle et coordonnées qui favoriseront des résultats plus positifs pour certaines espèces en péril.
 

Adhésion

L’Agence pour l’action en matière de conservation des espèces comprend entre 3 et 5 administrateurs ayant droit de vote, dont un (1) président, jusqu’à deux (2) vice-présidents et jusqu’à trois (3) membres. Tous les membres du conseil d’administration seront nommés par le lieutenant-gouverneur en conseil.

Qualifications

Les candidats sélectionnés auront idéalement des connaissances et une expertise scientifique en ce qui a trait à la protection et au rétablissement des espèces en péril. Ils auront la capacité de penser de manière stratégique, de comprendre l’importance de l’innovation, de conseiller sur l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’affaires et de rapports annuels, et de contribuer aux activités de l’AACE, y compris la gestion financière. La province recherche des candidats capables de travailler dans un environnement stimulant, dynamique et exigeant où il faut faire preuve d’un esprit critique et posséder des compétences interpersonnelles et de communication supérieures. Dans la mesure du possible, une personne qui s’identifie comme personne autochtone et qui possède de l’expérience et de l’expertise dans au moins un des domaines énumérés ci-dessous, sera nommée au conseil. Collectivement, les membres du conseil d’administration devront avoir de l’expérience et de l’expertise dans ce qui suit :
1. Des connaissances scientifiques ou d’autres connaissances pertinentes en ce qui a trait à la protection et au rétablissement des espèces en péril, comme la biologie de conservation, l’écologie et les connaissances des collectivités pertinentes;
2. Des connaissances traditionnelles autochtones;
3. De l’expérience en gouvernance d’entreprise, notamment en gestion financière, en gestion des risques, en planification stratégique ou en production de rapports fondés sur les résultats;
4. De l’expérience dans l’un ou l’autre des domaines suivants, voire les deux :
i. création de partenariats stratégiques dans le domaine de la gestion de la conservation;
ii. administration de programmes de financement.

De plus, le président devra faire preuve de leadership auprès de l’AACE en collaborant avec le conseil d’administration en vue d’établir les buts, les objectifs et l’orientation stratégique de l’AACE et pour veiller que le conseil d’administration s’acquitte de ses fonctions.
 

Mandat

Le mandat des membres est de trois ans au maximum avec possibilité de renouvellement.

Réunions
Le conseil d’administration de l’AACE devrait se réunir au début selon les besoins, et ensuite entre un jour et un jour et demi par mois environ.
Rémunération

Les bénéficiaires d’une nomination sont rémunérés conformément à l’annexe A de la Directive concernant les organismes et les nominations.

Nominations et postes vacants

No Poste Membre Mandat Emplacement
1. Présidence (Temps Partiel)
2. Membre (Temps Partiel)